• +237 695559844
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Lun - Ven 8:00 - 17:30

Maison Renaissance Africaine

Nos projets

Image

Maison de la Renaissance Africaine

Le projet no 5 du programme de 8 ans (2015-2023) porte sur la construction d’un immeuble baptisé « Maison de la Renaissance Africaine ». Cet immeuble futuriste de 8 étages a pour fonction de concentrer et de présenter sous des formes diverses tout ce qui contribue à restituer la mémoire collective des peuples africains, mémoire effacée surtout au fil des sept derniers siècles, et à promouvoir un nouveau dialogue international.

  • 1er étage : Marché africain, parking, salles des spectacles (musique, dance, théâtre etc.)
  • 2e et 4e étage : Institut Universitaire Supérieur des Sciences Sociales et de Technologie pour la Renaissance Africaine (IURA)
  • 3e étage : Bibliothèque Cheikh Anta Diop (Sections recherche, jeunesse, cinéma)
  • 5e étage : Expositions permanentes & Résidences de recherche scientifique, d’inventions et d’innovations, d’écriture, de peinture, de sculpture, de musique, théâtre et danse
  • 6e et 7e étage : Appartements meublés dans un complexe de Renaissance Africaine à multiples facettes
  • 8e étage : Restaurant panoramique haut standing

Genèse du projet

Le rétablissement de la mémoire effacée des peuples africains commencé à Douala au Cameroun en 1985 par la création des Éditions AfricAvenir et la construction d’un bâtiment en 1987 pour abriter la Fondation AfricAvenir International s’est manifesté par différentes manifestations de réappropriation de la mémoire qui ont abouti en 2015 à la mise sur pied d’un programme de 8 ans articulé en 8 projets. Les Télévisions CRTV, Équinoxe TV, Canal2 International, TV5, France 3 TV, Deutsche Welle TV, Bayerischer Rundfunk TV, plusieurs radios et journaux ont consacré à AfricAvenir plusieurs reportages et émissions sur ces travaux de reconstitution de la mémoire collective africaine.

Le projet no 5 porte sur la construction d’un immeuble de 8 étages baptisé « Maison de la Renaissance Africaine ». Cet immeuble a pour fonction de concentrer et de présenter sous des formes diverses tout ce qui contribue à restituer la mémoire collective des peuples africains, mémoire effacée surtout au fil des sept derniers siècles, et à promouvoir un nouveau dialogue international. Les résultats de la recherche sur la contribution des Africains à la marche de l’humanité depuis 300.000 ans dans les domaines scientifiques, technologiques, économiques, politiques, culturels, spirituels seront exposés, la chute des grands empires, l’esclavage, la colonisation, le retour du dynamisme africain conduisant à une renaissance du continent seront articulés au 2e et 4è étage de l’immeuble.

La Bibliothèque Cheikh Anta Diop au 3è étage, agrandie et dotée d’archives de la mémoire africaine accompagnera l’Institut Universitaire Supérieur des Sciences Sociales et de Technologie pour la Renaissance Africaine (IUSSTRA), un Centre d’excellence pour la formation de leaders africains allant de la première année universitaire au doctorat/PhD au 2e et 4è étage. Quatre grandes écoles spécialisées délivreront des diplômes universitaires, tout en offrant des formations continues pour les cadres des entreprises. Ces formations axées sur l’héritage scientifique africain et les innovations contemporaines seront accompagnées par des expositions permanentes sur la contribution des Africains à la marche de l’humanité. 

La musique, le théâtre, la danse, mais aussi la sculpture, la peinture, la photographie, le film, la radio, la télévision et la presse seront intégrés dans le 1er étage du bâtiment avec des infrastructures modernes permettant une renaissance des arts et une interconnexion avec la science et la technologie.

Les Nouvelles Technologies de l’Information seront au centre de toutes ces entreprises. Au 4è étage, les objets de technologie ancienne en Afrique rendant visible l’évolution de la science, de la technique et de la technologie sur le continent seront exposés parallèlement aux objets d’arts conservés dans différentes structures depuis des siècles ou depuis des millénaires, des objets qui n’ont jamais quitté le continent. C’est aussi à cet étage que l’exposition des restitutions et circulations des objets d’arts africains rentrés d’Europe, des Amériques ou d’Asie sera montée. Les inventions contemporaines des Africains du continent et de la diaspora, avec en apogée le « Forum Africain des Inventeurs et Innovateurs » seront logées dans un autre espace du 5è étage.

La Maison de la Renaissance Africaine sera ainsi le point de départ d’un tourisme mémoriel. Grâce à ses laboratoires spécialisés, elle offrira au 5è étage des Résidences de recherche scientifique, Résidences d’inventions et d’innovations, Résidences d’écriture, Résidences de peinture, Résidences de sculpture, Résidences de musique, théâtre et danseLes étages 6 et 7 seront réservés à des appartements et chambres meublés qui permettront aux touristes et aux organismes nationaux et internationaux organisant des séminaires à Douala de séjourner dans un complexe de renaissance africaine à multiples facettes.

Un restaurant panoramique au 8è et dernier étage haut standing. Les recettes du parking, du marché africain au premier étage, des étages 6, 7 et 8, ainsi que des quote-part de chaque institution installée dans le bâtiment assureront l’entretien du bâtiment et la durabilité financière de la Maison de la Renaissance Africaine.

Coût total du projet : 2,5 Milliards FCFA/ 4.125.413 US-$/ 3.846.154 EUR - Contribution de la Fondation AfricAvenir International: 300.000.000 FCFA/ 509.041 US-$/ 457.317 EUR

Contact : Prince Kum’a Ndumbe III prince@africavenir‐international.org +237 699562574

Trouvez-nous

A douala, ancienne route de bonabéri au Cameroun et à l'international
 
LUNDI - VENDREDI
08:00 - 17:30
SAMEDI
09:00 - 14:30
Image

La Fondation AfricAvenir International est une Organisation Internationale non gouvernementale à but non lucratif basée à Douala au Cameroun et dont l’objectif est d’œuvrer pour la Renaissance africaine, le Développement endogène, la Coopération internationale et la Paix durable. Fondée en 1986 par son promoteur le Prince et Professeur Kum’a Ndumbe III.

Contactez-nous

© 2021 Fondation AfricAvenir International. Tous droits réservés. Propulsé par Group DC's
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START