• +237 695559844
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Lun - Ven 8:00 - 17:30

Fondation AfricAvenir International – Université de Douala Le Partenariat fait ses premiers Bénéficiaires

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Image

La cérémonie d’ouverture présidée par le Professeur Robert KPWANG, Doyen de la Faculté des Lettre et de Sciences Humaines(FLSH), a connu la participation de plusieurs autres Professeurs venus des Universités d’Etat du Cameroun. Pour l’Université de Douala, l’on note la présence des Professeurs BAANA ETOUNDI, MBONDO, Yvette BALANA, WORGWEN de la FLSH, et des Professeurs FOUDA OMGODO de la Faculté des  Sciences Economiques et de Gestion, et EYANGO, de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques. L’Université de Yaoundé I était représentée par le Professeur DOLISANE EBOSSE NYAMBE, et EYENGA du département des langues et civilisations négro-africaines à l’Université de Yaoundé I. L’on note aussi la présence des Professeur FANDIO Pierre, pour le compte de l’Université de Buea.

Les JSD sont un colloque annuel pour les doctorants et post-doctorants, animé par des chercheurs de haut vol. Au rang des exposants chevronnés de cette 2e édition figuraient Madame Elizabeth EWOMBE MOUNDO, Docteur Es Lettre, ancienne ambassadrice de l’UNESCO et experte des civilisations bantu, auteure des Éditions AfricAvenir (première invitée spéciale) et Madame le Professeur Cécile DOLISANE EBOSSE NYAMBE, professeur des langues et civilisations négro-africaines à l’Université de Yaoundé I (deuxième invitée spéciale).

Les JSD ont pour but d’améliorer les compétences des jeunes chercheurs, dans un cadre scientifique plus ouvert que les séminaires habituels dédiés à la méthodologie de recherche.

La cérémonie de clôture qui s’est tenue mercredi 17 mars dernier est venue mettre fin à trois journées bien meublées avec cinq sessions plénières et 12 sessions parallèles sur des sujets tels que la bravoure et la grandeur de la femme, la discrimination, la violence, les traumas, dénonçant ainsi la conspiration du silence. La cérémonie s’est déroulée en présence de Madame le Docteur Benda Diangha, représentante du Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, le Professeur Robert Kpwang Kpwang, des deux invitées spéciales, du comité scientifique, des partenaires et de plusieurs participants.

DSC08532

De gauche à droite : Professeur Yvette Balana, Dr. Benda Diangha, Mme Elizabeth Ewombe Moundo et Professeur Dolisane Nyambe Cécile.

Dans son propos liminaire, Madame le Professeur Yvette Balana a adressé ses remerciements à la communauté universitaire, premier partenaire institutionnel de ces journées, aux partenaires institutionnels internes à savoir le Comité Scientifique, aux partenaires externes parmi lesquels figuraient en bonne place la Fondation AfricAvenir International et la Fondation Ntang Adoma Sylvain (FONAS), partenaires sans lesquels ce colloque n’aurait aucunement été possible.

Elle n’a pas manqué de saluer la participation massive des doctorants venus des Universités de Bamenda, Dschang, Douala, Yaoundé I, Yaoundé II et de Ngaoundéré et dont le nombre est passé de 36 inscrits en 2020 à 72 en 2021, soit le double.

Le Professeur Yvette Balana a ensuite présenté le rapport général des deuxièmes JSD tenues du 15 au 17 mars sous le thème : « Regards croisés sur la femme comme objet de recherche scientifique ». Elle a, comme tous les aux professeurs exposants, appelé les chercheurs à plus d’humilité, leur apprenant que la recherche scientifique est perpétuelle et par conséquent ne se limite pas à un diplôme ou à un titre.

Au cours de cette cérémonie de clôture, plusieurs participants méritants ont reçu des prix tels que le prix du jeune chercheur et le prix de l’excellence (meilleure communication scientifique). C’est ainsi que la Bibliothèque Cheikh Anta Diop de la Fondation AfricAvenir International a reçu un chèque matérialisant les bourses remises à dix chercheurs pour l’exploitation documentaire au cours des trois prochaines années. Ces bourses ont été financées par Mme Françoise Bisboum, présidente de la FONAS, Fondation dont la mission principale est de primer l’excellence dans tous les domaines de l’éducation, partenaire du CERIMAD. Le chèque a été remis au Dr. Philémon Moubeke, représentant personnel du Prince Kum’a Ndumbe III.

DSC08590

Mme Françoise Bisboum, présidente de la FONAS, remettant le chèque au Dr Moubeke, représentant du Prince Kum’a Ndumbe III

Les heureux récipiendaires pourront ainsi profiter pleinement de la richesse documentaire pluridisciplinaire de la Bibliothèque Cheikh Anta Diop afin de produire des travaux scientifiquement corrects et fondés sur des bases solides.

Les boursiers de la Bibliothèque Cheikh Anta Diop sont donc :

 

NOMS ET PRENOMS

SPECIALITES

SUJETS DE THESE

1

AMBASSA Laurent-Fabrice

Sciences économiques

La participation des femmes au marché du travail en Afrique subsaharienne : déterminants et effets sur la croissance économique.

2

BIKET Josué Vivien

Littérature et Civilisations

Africaines

Le roman africain de 1970 à 2020. Théorie de la décolonisation et Renaissance africaine.

3

BOGNE Sylvain Aimé

Anthropologie

Logique d'occupation des milieux urbains potentiellement à risque et stratégies de développement : une étude de cas de la ville de Douala (Région du Littoral Cameroun)

4

MAKEMBE Steve Junior

Anthropologie

Les représentations de l'épilepsie chez les Sanaga de Mbangassina

5

MOLO MOLO ABEGA Sylvain

Droit Privé

Le temps et les procédures collectives de l'espace OHADA

6

NGANSO KOUATCHOU Charène Audrey

Science politique

Les premières dames et la politique en Afrique

7

NGOM Joseph Jules

Sociologie

En attente

8

SIKE MOUKOUDI Madeleine Germaine

Littérature et Civilisations

Africaines

La représentation de la femme dans les romans de Toni Morrison et Leonora Miano : le trauma au cœur des identités féminines

9

TAKU KAMMOU Ghislain Fabrice

Anthropologie

Agriculture urbaine et représentations religieuses : entre liturgie de la production et récolte des sermons à Douala, Bafoussam et Londres.

10

TIAGUEU Joseph Hector

Littérature et Civilisations Africaines

La folie dans le roman africain postcolonial : fondements sociopolitiques et étapes psychologiques

 

DSC08584

Les dix doctorants boursiers de la Bibliothèque Cheikh Anta Diop avec Mme Françoise Bisboum

Le prix de l’excellence – meilleure contribution scientifique a également été remis à trois chercheurs dont les deux premiers de l’Université de Douala et le troisième de l’Université de Yaoundé II. Il s’agit de :

1er prix : Nganso Kouatchou Charlène Audrey – Sciences Politiques (+ prix du jeune chercheur)

2e prix : Ambassa Laurent-Fabrice – Sciences économiques (+ prix du jeune chercheur)

3e prix : Amane Lionel – Droit Public


Trouvez-nous

A douala, ancienne route de bonabéri au Cameroun et à l'international
 
LUNDI - VENDREDI
08:00 - 17:30
SAMEDI
09:00 - 14:30
Image

La Fondation AfricAvenir International est une Organisation Internationale non gouvernementale à but non lucratif basée à Douala au Cameroun et dont l’objectif est d’œuvrer pour la Renaissance africaine, le Développement endogène, la Coopération internationale et la Paix durable. Fondée en 1986 par son promoteur le Prince et Professeur Kum’a Ndumbe III.

Contactez-nous

© 2021 Fondation AfricAvenir International. Tous droits réservés. Propulsé par Group DC's
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START